Rechercher

Le Label :

EVNol® est une gamme de « vitamine E » à base d’un extrait d’huile de palme brute et vierge, breveté, conçue par la société malaisienne ExcelVite, proposant un complexe naturel de tocotriénols (78%) et de tocophérols (22%) avec une biodisponibilité et une bioefficacité nettement améliorées par rapport aux suppléments similaires du marché.

Composition :

EVNol SupraBio® est un produit de la gamme EVNol®. Il est principalement composé d’un complexe de tocotriénols à spectre complet (combinaison d’alpha, bêta, gamma et delta-tocotriénols avec le rapport le plus élevé) et de tocophérols extrait de l’huile des fruits de palmier rouge (Elaeis guineensis) fraîche et vierge. Les tocotriénols et les tocophérols sont les molécules constituant la « vitamine E ». Les tocotriénols ont une structure similaire à celle des tocophérols mais se distinguent par l’insaturation de leur chaîne latérale. Les tocotriénols sont souvent appelés « vitamine E insaturée » et ont été scientifiquement prouvés comme plus efficaces1 (en termes de capacités antioxydantes) avec des activités biologiques supplémentaires (neuroprotection2,3, hépatoprotection6, cardioprotection4,5) par rapport aux tocophérols.

EVNol SupraBio® contient également des phytostérols, du squalène, de la coenzyme Q10 (CoQ10) et des caroténoïdes (bêta-carotènes).

Fonction :

EVNol SupraBio® est un complexe de tocotriénols et de tocophérol, deux molécules que l’on généralise sous le nom de « vitamine E ». Cette vitamine est connue pour son activité antioxydante puissante mais elle possède plusieurs autres fonctions, notamment grâce aux tocotriénols qui la composent. Lorsqu’il est pris régulièrement, EVNol SupraBio® a démontré sa capacité à promouvoir divers avantages pour la santé, de l’amélioration du bien-être cardiovasculaire, cérébral, hépatique à la fortification du système immunitaire.

Une des premières fonctions de EVNol SupraBio® est une fonction neuroprotectrice. En effet, il a été rapporté que l’alpha-tocotriénol (et pas l’alpha-tocophérol) est capable de prévenir la toxicité induite par le glutamate lors d’un AVC ainsi que l’apparition des lésions de la substance blanche qui est un facteur de risque des AVC2.

 

EVNol SupraBio® est capable de traverser la barrière hémato-encéphalique et de communiquer ses puissants effets antioxydants sur le cerveau et d’ainsi soutenir et améliorer les fonctions cognitives et cérébrales fondamentales.  

 

Une seconde fonction de EVNol SupraBio® est donc son rôle en tant qu’antioxydant, notamment au niveau hépatique où il contribue à réduire les risques de développer une stéatose hépatique (associée à la peroxydation hépatique qui provoque un stress oxydatif aiguë et donc une production accrue de radicaux libres). Les tocotriénols sont une forme d’antioxydants plus puissante et préférablement distribuée et accumulée dans le foie ce qui explique la fonction hépatoprotectrice de EVNol SupraBio®. Un essai clinique6 a montré les effets hépatoprotecteurs des tocotriénols mixtes de palme chez des adultes hypercholestérolémiques atteints de NAFLD (non-alcoholic fatty liver disease).

 

EVNol SupraBio® peut faciliter la fonction hépatique et lutter contre les complications connexes telles que la stéatose hépatique.

 

La troisième fonction de EVNol SupraBio® réside dans son rôle en tant que cardioprotecteur. En effet, il a été démontré que les tocotriénols peuvent supprimer une enzyme clé de la synthèse du mauvais cholestérol dans le foie sans provoquer de fatigue ou de faiblesse musculaire à long terme contrairement aux médicaments prescrits dans les cas d’hypercholestérolémie (statines)4,5,7.

 

 EVNol SupraBio® permet d’améliorer la santé cardiovasculaire en abaissant les niveaux de cholestérol, de triglycérides et de cytokines (hormones du système immunitaire participant à la réaction inflammatoire).

 

La dernière fonction principale de EVNol SupraBio® est de préserver la beauté de la peau et des cheveux. En effet, le stress oxydatif affecte négativement la santé de ces derniers. Le tocotriénols possède une activité antioxydante 40 à 60 fois plus forte que les tocophérols et il est capable de se répartir uniformément à la surface de la peau et de s’y accumuler beaucoup plus efficacement. La forme polyinsaturée du tocotriénol lui permet de pénétrer plus efficacement dans les membranes cellulaires par rapport aux tocophérols ce qui lui permet d’interagir plus efficacement avec les radicaux libres pour les contrer1. Un brevet a d’ailleurs été déposé pour une formulation contenant de EVNol SupraBio® qui favorise la croissance des cheveux et réduit la perte de cheveux chez les mammifères8.

 

EVNol SupraBio® permet de favoriser la croissance de la peau et des cheveux. La recherche a vérifié sa capacité à stimuler la croissance des poils chez l’homme et l’animal.

 

Autre fonction secondaire, EVNol SupraBio®, par sa forte teneur en tocotriénols, peut avoir un impact favorable sur la réponse immunitaire en faisant en sorte qu’elle fonctionne à son maximum, notamment pour lutter contre certaines toxines comme le tétanos9. Enfin, la teneur élevée en bêta-carotènes contenus dans EVNol SupraBio® permet de soutenir la vision via sa conversion en rétinal (une des formes de la vitamine A).

 

En quoi EVNol SupraBio® est-il différent des autres ? :

Les tocotriénols de EVNol SupraBio® sont issus de l’huile de palme brute et vierge (fruits du palmier) qui est la source naturelle la plus abondante en tocotriénols (78% comparé à 70% pour le PFAD (distillat d’acides gras de palme) et à 50% pour le riz qui sont d’autres sources commerciales). De plus cette source de tocotriénols propose un spectre complet avec les 4 isoformes de tocotriénols (ce qui n’est pas le cas des graines de rocou, autre source commerciale, qui, bien qu’elles contiennent 100% de tocotriénols, ne sont composées que des formes delta et gamma-tocotriénol).

La technique d’extraction utilisée par EVNol SupraBio® qui consiste en un « vide ultra-élevé » à des températures extrêmement basses est protégée par un brevet américain. Deux autres brevets ont été déposés, l’un pour le procédé spécifique d’isolation de l’alpha-tocotriénol et l’autre pour un procédé d’amélioration de cette extraction.

 

EVNol SupraBio® propose le pourcentage le plus élevé d’alpha-tocotriénol (isoforme la plus neuroprotectrice) et de gamma-tocotriénol (isoforme la plus cardioprotectrice) parmi tous les produits commerciaux de tocotriénol.

 

La biodisponibilité orale des tocotriénols a été rapportée comme faible et erratique avec une absorption allant de 8,5 à 27,7% (en fonction de l’isoforme). La vitamine E est liposoluble et son absorption dépend donc fortement du type et de la quantité de lipides (graisses alimentaires) consommées ainsi que des processus de sécrétion biliaire et d’émulsification dans les intestins. EVNol SupraBio® ainsi que la société pharmaceutique Hovid Berhad ont développé un système d’administration auto-émulsifiant (SEDS) breveté pour le tocotriénol qui assure une absorption améliorée pour chaque isoforme jusqu’à 300% par rapport à un extrait de tocotriénols ordinaire. Le principe est simple, ce système breveté est un mélange d’huile et d’émulsifiants alimentaires qui s’émulsifie automatiquement dans le tractus gastro-intestinal. Cette émulsion créée subi alors une lipolyse pour former des particules de taille idéale pour une absorption optimale et maximisée sans avoir besoin d’un apport ou d’une libération supplémentaire de graisses alimentaires pendant la sécrétion biliaire. Une étude clinique10 a d’ailleurs démontré que le système EVNol SupraBio® permet d’obtenir un taux d’absorption plus rapide, plus élevé de tous les isoformes de tocotriénols par rapport à un système ordinaire.

De plus, cette amélioration et maximisation de l’absorption des tocotriénols permet d’atteindre un niveau plasmatique thérapeutique (permettant d’atteindre les avantages santé recherchés) à une dose de supplémentation plus faible. En effet, dans une récente et première étude11 sur la distribution des tocotriénols dans les tissus humains, publiée dans Journal of Nutrition, il a été montré que les tocotriénols issus du système EVNol SupraBio® sont absorbés et déposés de manière significative et efficace dans les organes vitaux tels que le cerveau, le foie, le cœur, la peau et les tissus adipeux.

 

Avec 15 études cliniques humaines publiées et 8 essais cliniques humains en cours dont certaines en neuroprotection financées par le NIH, EVNol SupraBio® est le supplément en tocotriénols le plus étudié cliniquement sur le marché.

 

Ce que le label EVNol SupraBio® garantit :

 

Recherches cliniques et qualité des ingrédients :
  • Un apport des 4 isoformes des tocotriénols (alpha, bêta, gamma et delta-tocotriénol),
  • Des effets santé atteints (apport des tocotriénols dans les organes vitaux assuré) avec une dose quotidienne plus faible,
  • Un rapport tocotriénols/tocophérols de 78% à 22%,
  • Une efficacité démontrée dans de nombreux essais cliniques à grande échelle, randomisés et contrôlés dans le monde (15 études cliniques humaines publiées et 8 essais cliniques en cours),
  • Une tolérance chez l’homme avérée dans de nombreux essais cliniques (aucun effet indésirable déclaré pour une posologie quotidienne allant jusqu’à 400mg pendant une durée allant jusqu’à 2 ans).

 

Brevets :
  • Une extraction effectuée par un processus breveté (3 brevets différents) qui préserve l’intégrité de tous les autres phytonutriments naturellement présents dans les fruits du palmier,
  • Une biodisponibilité améliorée jusqu’à 300% et une bioefficacité maximisée des tocotriénols grâce à une formulation brevetée.

 

Accréditation et certification :
  • Une innocuité examinée par un groupe d’expert (certification GRAS sans lettre d’objection de la FDA),
  • Une société ExcelVite seule productrice de tocotriénols certifiée GMP et ISO au monde,
  • Des ingrédients 100% sans OGM, sans soja, casher et halal extraits de l’huile de palme brute malaisienne d’origine durable,
  • Un laboratoire ExcelVite qui détient 17025 accréditations de l’Organisation internationale de normalisation/Commission électrotechnique internationale (ISO/ ISE) (ce qui reflète sa haute qualité),
  • Des installations de fabrication régulièrement inspectées par la FDA des Etats-Unis et une participation active à la Table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO).

 

Références :

  1. Serbinova, E., et al. (1991). Free radical recycling and intramembrane mobility in the antioxidant properties of alpha-tocopherol and alpha-tocotrienol. Free Radical Biology & medicine, 10, 263-275. PDF
  2. CK Sen. (2006). Alpha-tocotrienol: A Potent Neuroprotective Natural Vitamin E. Medical Tribune, 15-31.
  3. Gopalan, Y., et al. (2014). Clinical Investigation of the Protective Effects of Palm Vitamin E Tocotrienols on Brain White Matter Lesion. Stroke, 45(5), 1422-8. PDF
  4. Pearce, BC., et.al. (1994). Inhibitors of cholesterol biosynthesis. Hypocholesterolemic and antioxidant activities of benzopyran and tetrahydronaphthalene analogues of the tocotrienols. Journal of Medicinal Chemistry, 37, 526–541. PDF
  5. Pearce, BC., et.al. (1992). Hypocholesterolemic activity of synthetic and natural tocotrienols. Journal of Medicinal Chemistry, 35, 3595–3606. PDF
  6. Magosso, E., et al. (2013). Tocotrienols for normalisation of hepatic echogenic response in nonalcoholic fatty liver: a randomised placebo-controlled clinical trial. Nutr J, 12, 166. PDF
  7. Watson, R.R., et.al. (2008). Tocotrienols: Vitamin E Beyond Tocopherols. USA. CRC Press. 269-270.
  8. Beoy, LA., et al. (2010). Effects of tocotrienol supplementation on hair growth in human volunteers. Trop Life Sci Res, (2), 91-9. PDF
  9. Mahalingham, D., et al. (2011). Effects of supplementation with tocotrienol-rich fraction on immune response to tetanus toxoid immunization in normal healthy volunteers. Eur J Clin Nutr. 65(1), 63-9. PDF
  10. Yap, SP., et al. (2004). Influence of lipolysis and droplet size on tocotrienol absorption from self-emulsifying formulations. Int J Pharmaceutics, 281, 67-78. PDF
  11. Patel, V., et al. (2012). Oral Tocotrienols are Transported to Human Tissues and Delay the Progression of the Model for End-Stage Liver Disease Score in Patients. The Journal of Nutrition, 142 (3), 513-9. PDF

 

Back to Top