Rechercher

 

Le Label :

Carnipure® est un supplément du dérivé d’acide aminé L-carnitine, d’une qualité la plus fiable disponible sur le marché et utilisé principalement lors de l’entraînement ou pour la perte de poids. Il est fabriqué par la société suisse Lonza depuis plus de 30 ans et sa haute qualité s’appuie sur une base solide et constamment mise à jour de recherches scientifiques.

Composition :

Carnipure® est un produit à base de l’acide aminé L-carnitine. La marque propose 2 produits : Carnipure® crystalline qui se compose de L-carnitine pure et Carnipure® tartrate (sel stable contenant 68% de L-Carnitine et 32% de L-acide tartrique représentant la plus forte concentration de L-carnitine sous forme de sel actuellement commercialisée). Une troisième forme, l’acétyl-L-carnitine (forme liposoluble qui passe la barrière hémato-encéphalique) spécialement utilisée dans les compléments nootropes, était proposée antérieurement. Carnipure® ne contient pas d’autres ingrédients que la L-carnitine mais se retrouve très souvent dans des suppléments post-entraînement destinés à favoriser la récupération physique, dans les suppléments pré-entraînement (notamment entraînement aérobie), dans les suppléments de perte de masse grasse (brûleurs de graisse), dans les suppléments énergétiques comme ingrédient stimulant l’énergie, dans les suppléments stimulant la testostérone et parfois dans les suppléments thyroïdiens pour soulager l’hyperthyroïdie.

Fonction :

La L-carnitine est un acide aminé jouant un rôle essentiel dans le métabolisme énergétique. En effet, ce nutriment a pour rôle principal le transport des acides gras dans les mitochondries (organites permettant la production d’ATP) des cellules pour qu’elles les utilisent comme substrat pour fabriquer de « l’énergie ». C’est uniquement lors de ce processus que les acides gras peuvent être utilisés pour produire de l’énergie ce qui fait de la L-carnitine un nutriment indispensable à l’apport d’énergie vers les organes.

La première fonction de la L-carnitine est donc celui de fournir de l’énergie à partir des graisses. Dans cette mesure, la L-carnitine est parfois utilisée dans les suppléments pré-entraînement afin d’améliorer les performances des exercices d’endurance et de retarder l’apparition précoce de la fatigue pendant l’exercice aérobie et anaérobie, y compris la musculation1,2,3,4,5. En effet, en activant le métabolisme des graisses, la L-carnitine permet l’apport d’énergie sans que le corps ait à puiser dans le stock de glycogène au cours de l’effort, améliorant alors l’endurance. A noter néanmoins que les études restent contradictoires quant à l’effet possible de la L-carnitine sur les performances sportives.

La L-carnitine est très souvent utilisée dans les suppléments et boissons post-entraînement afin de favoriser la récupération physique6,7 (en particulier dans le cas de la musculation) même si les mécanismes précis sont encore inconnus. En effet, la L-carnitine favoriserait l’augmentation du flux sanguin, diminuerait les dommages et les douleurs musculaires et réduirait le stress oxydatif4 induit par l’exercice (en particulier celui causé par le malondialdéhyde). De plus, la L-carnitine sous forme de L-carnitine L-tartrate, n’interfère pas avec la synthèse des protéines musculaires comme le font certains autres antioxydants naturels. A noter néanmoins que toutes les recherches suggérant que la supplémentation en L-carnitine-L-tartrate améliore la récupération musculaire ont été financées par des sociétés de fabrication de suppléments.

Une autre utilisation bien connue de la L-carnitine est dans les suppléments de perte de poids. La L-carnitine est très souvent retrouvée dans les brûleurs de graisse pour son rôle dans l’oxydation des graisses au repos et pendant l’exercice. Néanmoins il est important de rappeler que le mécanisme par lequel la L-carnitine pourrait favoriser la perte de graisse corporelle n’est que théorique et qu’aucune étude à ce jour n’a démontré l’efficacité de la L-carnitine seule dans ce rôle.

D’autres rôles moins fréquemment énoncés peuvent être donnés à la L-carnitine. C’est le cas notamment de son utilisation dans les suppléments nootropes (on parle alors de la forme d’acétyl-L-carnitine) qui permet de soutenir la production d’énergie au niveau cérébrale et contribuer à la santé cognitive globale8. La L-carnitine est également utilisée dans des suppléments stimulant la testostérone puisqu’elle permettrait de protéger la fonction testiculaire en réduisant le stress oxydatif et en soutenant la santé des spermatozoïdes. Plusieurs études ont démontré que le traitement à long terme à base de carnitine s’avérait efficace pour améliorer la fonction et la capacité de fécondation du sperme9,10 et également sur la concentration des spermatozoïdes et leur motilité11 (capacité à bouger/se déplacer).

En quoi Carnipure® est-il différent des autres ? :

Premièrement, Carnipure® est crée par des processus brevetés (n° US6080786A et 5073376A) permettant d’obtenir de la L-carnitine de haute qualité pure ou sous forme de sel de L-tartrate de Carnipure® avec la plus forte concentration en L-carnitine (68%) de tous les sels proposés sur le marché. De plus, la forme L-tartrate de L-carnitine a une absorption accrue comparée à la L-carnitine pure qui est particulièrement instable et ne peut être consommée en tant que telle. La capacité de transport et la stabilité à la chaleur et au pH de la forme L-carnitine-L-tartrate en font une forme particulièrement biodisponible et rapidement assimilable12.

La forme stable L-carnitine-L-tartrate proposé par Carnipure® possède la plus forte concentration en L-carnitine du marché et la meilleure biodisponibilité et rapidité d’assimilation.

Deuxièmement Carnipure® possède plusieurs brevets décrivant ses utilités. Un premier brevet (n° US 20150359769A1) a été déposé concernant son utilisation pour améliorer la récupération physique et réduire les dommages musculaires ainsi que le stress oxydatif induit par l’exercice chez des personnes en bonne santé. Un second brevet (n° US 20140107201A1) a été adressé à la forme acétyl-L-carnitine de Carnipure® (que visiblement il ne commercialise plus) pour ses avantages nootropes pour soulager la fatigue mentale et améliorer les fonctions cognitives. Un troisième brevet (WO n°2002069956A2) a été déposé afin de revendiquer la capacité de Carnipure® à augmenter les niveaux de testostérone au repos et atténuer la baisse de testostérone qui suit un exercice ou une alimentation riche en graisses.

Carnipure® possède 3 brevets déposés justifiant les utilisations et capacités physiologiques de ses formes de l-carnitine (acétyl-L-carnitine et L-carnitine-L-tartrate).

Enfin, Carnipure® est soutenu par plusieurs articles scientifiques qui mettent en évidence ses utilisations. Trois études6,7,13 randomisées en double aveugle et contrôlées contre placebo ont été réalisées pour vérifier les effets de Carnipure® sous forme de L-carnitine-L-tartrate sur la récupération musculaire. Ces études ont suggéré que Carnipure® pouvait aider à la récupération après un exercice de squat à répétitions élevées, réduire les dommages chimiques des tissus musculaires post-exercice et optimiser les processus de réparation et de remodelage des muscles. Une seconde étude14 randomisée en double aveugle a montré que, associé à une boisson glucidique, Carnipure® sous forme L-carnitine-L-tartrate, pouvait augmenter les niveaux de carnitine musculaire ainsi qu’améliorer les performances physiques. Enfin, deux autres études15,16 ont testé les effets de la supplémentation en Carnipure® sous forme L-carnitine-L-tartrate sur le métabolisme énergétique et l’oxydation des graisses au repos et pendant l’exercice et concluent qu’une supplémentation orale entraîne une augmentation de l’oxydation des acides gras à longue chaîne chez des sujets sains mais que des études plus approfondies sont nécessaires concernant les personnes obèses. Plusieurs autres études ont été réalisées dans les domaines de la nutrition infantile, le vieillissement, la grossesse ou encore la fertilité masculine.

Carnipure® fait l’objet de plus d’une dizaine d’études scientifiques contrôlées faisant d’elle, l’une des marques de suppléments les plus testées scientifiquement.

 

Ce que le label Carnipure® garantit :

Recherches cliniques :
  • Une examination réalisée dans des dizaines d’études (il s’agit d’une des marques de suppléments les plus testées scientifiquement)

 

Brevets/ qualité du produit :
  • Une production de L-carnitine de haute qualité réalisée par des processus brevetés (notamment celle d’une forme solide et stable de sel de Carnipure®),
  • La plus forte concentration de L-carnitine sous forme de sel de carnitine du marché,
  • Des utilisations brevetées (récupération physique, avantages nootropes, augmentation des niveaux de testostérone)
  • La forme de L-carnitine-L-tartrate la plus pure du marché et totalement stabilisée à la chaleur et au pH,
  • Une forme naturelle et 100% d’origine vegan.

 

Accréditation et certification :
  • Une reconnaissance en tant qu’ingrédient sûr par la FDA (Food and Drug Administration) et l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) ainsi que d’autres organismes de sécurité alimentaire,
  • Une utilisation dans les préparations pour nourrissons depuis plus de 30 ans prouvant sa sûreté accrue.
  • Un produit sous la mention GRAS (considéré comme sans danger) par les USA.

Références :

  1. Marconi, C., et al. (1985). Effects of l-carnitine loading on the aerobic and anaerobic performance of endurance athletes. European journal of applied physiology and occupational physiology, 54(2), 131-5. PDF
  2. Panjwani, U., et al. (2007). Effect of L-carnitine supplementation on endurance exercise in normobaric/normoxic and hypobaric/hypoxic conditions. Wilderness Environ Med. Fall, 18(3), 169-76. PDF
  3. Crayhon, R. (1998). Carnitine may benefit athletes Journal of the American College of Nutrition, Vol. 17, No. 6, 649-650. PDF
  4. Dragan, GI., et al. (1989). Studies concerning chronic and acute effects of L-carnitine in elite athletes. Physiologie, 26, 111–129.
  5. Swart, I., et al. (1997). The effect of L-carnitine supplementation on plasma carnitine levels and various performance parameters of male marathon athletes. Nutr Res 17, 405–414. PDF
  6. Volek, JS., et al. (2002). L-Carnitine L-tartrate supplementation favorably affects markers of recovery from exercise stress. American Journal of Physiology-Endocrinology And Metabolism, 282(2), E474-82. PDF
  7. Kraemer, WJ., et al. (2003). The effects of L-carnitine L-tartrate supplementation on hormonal responses to resistance exercise and recovery. The Journal of Strength & Conditioning Research, 17(3), 455-62. PDF
  8. Montgomery, SA. (2003). Meta-analysis of double blind randomized controlled clinical trials of acetyl-L-carnitine versus placebo in the treatment of mild cognitive impairment and mild Alzheimer’s disease.Int Clin Psychopharmacol, 18(2), 61-71. PDF
  9. Costa, M., et al. (1994). Lcarnitine in idiopathic astheno-zoospermia: a multicenter study. Italian Study Group on Carnitine and Male Infertility. Andrologia, 26, 155-159. PDF
  10. Vitali, G., et al. (1995). Carnitine supplementation in human idiopathic asthenospermia: clinical results. Drugs Exp Clin Res,21, 157-159. PDF
  11. Menchini-Fabris, GF., et al. (1984). Free L-carnitine in human semen: its variabilityin different andrologic pathologies. Fertil Steril, 42,263-267. PDF
  12. Eder, K., et al. (2005). Free and total carnitine concentrations in pig plasma after oral ingestion of various L-carnitine compounds. Int J Vitam Nutr Res, 75(1), 3 PDF
  13. Ho, JY., et al. (2010). l-Carnitine l-tartrate supplementation favorably affects biochemical markers of recovery from physical exertion in middle-aged men and women. Metabolism, 59(8), 1190-9. PDF
  14. Wall, BT., et al. (2011). Chronic oral ingestion of L-carnitine and carbohydrate increases muscle carnitine content and alters muscle fuel metabolism during exercise in humans. J Physiol, 589(Pt 4), 963-73. PDF
  15. Müller, DM., et al. (2002). Effects of oral L-carnitine supplementation on in vivo long-chain fatty acid oxidation in healthy adults. Metabolism, 51(11), 1389-91. PDF
  16. Stephens, FB., et al. (2013). Skeletal muscle carnitine loading increases energy expenditure, modulates fuel metabolism gene networks and prevents body fat accumulation in humans. J Physiol, 591(18), 4655-66. PDF

 

Back to Top